Mon nom est Sonia J. Bergeron. Je suis mère mono parentale, entrepreneure, adepte du marketing et des communications et l’auteure d’un livre qui s’intitule Mon histoire d’amour Facebook.

Je l’ai écrit il y a presque 8 ans. C’était mon rêve de jeune fille de publier un livre et je suis fière de dire que j’ai réalisé ce rêve. Toutefois, je n’avais pas de projet d’en écrire un autre. J’ai plutôt créé un blogue destiné à aider les gens qui souhaitent se lancer en affaires sur le web.

En plus de me passionner pour l’écriture, j’ai un amour profond pour les communications, les relations publiques et le marketing. Je travaille pour une chaîne de restaurants en tant que directrice marketing depuis maintenant 17 ans.

J’ai toujours été une grande rêveuse. Je vois grand et je ne me laisse jamais limiter par mes peurs ou mes croyances. J’ai toujours pensé que si nous voyons petit, nous allons rester petit, mais si nous voyons grand, nous pouvons atteindre les étoiles, vivre de belles choses et obtenir tout ce que nous désirons.

Je suis une femme qui aime donner, qui aime aider et qui s’investit énormément dans les personnes qui comptent le plus pour moi. J’adore et je crois au mouvement « donnez aux suivants ». C’est important de redonner. C’est la chose la plus enrichissante au monde.

Je crois également qu’il est important d’avoir des rêves et des buts. Je crois que nous devons tous nous fixer des objectifs dans notre vie, et ce, au quotidien. Nous devrions nous forcer à sortir de notre zone de confort, car sans ça, d’après moi, nous ne réaliserons jamais nos rêves. C’est en faisant des choses qui nous font peur que nous allons obtenir ce que nous désirons. Je le sais, c’est très facile à dire, mais difficile à faire. À mon avis, et je dis cela en toute modestie, quand on veut, on peut.

J’ai deux beaux enfants, dont je suis tellement fière, qui ont quitté de la maison. Je dois avouer qu’ils me manquent terriblement chaque jour, mais je me soulage en me disant que j’ai élevé deux grands enfants responsables, intelligents et surtout, débrouillards. Je les ai élevés du mieux que je pouvais avec ce que je savais et aujourd’hui, je peux confirmer qu’ils sont ma plus grande fierté.

À 48 ans, je me retrouve seule, sans enfants, jamais mariée et honnêtement, c’est correct. Je l’accepte. Je suis bien dans ma peau et j’ai encore plein de beaux projets à réaliser. Toutefois, ce livre intitulé Un Bon Projet ne faisait pas partie de mes rêves. Comme mentionné, je n’avais aucune intention de publier un autre livre, mais le voici! Je ne sais pas comment je dois voir les choses à partir de maintenant, mais je sais une chose : c’est que je voulais absolument que le livre voie le jour non pas pour le publier, mais pour aider mon amoureux qui est parti trop vite.

Cela m’amène à vous dire que ce livre a été écrit pour une seule personne. Mon amoureux. Vous pouvez lire l’inspiration derrière ce livre ici.

J’aurais tellement souhaité qu’ils puissent voir ce livre, le lire. J’aurais aimé lui donner en main propre. Je le sais qu’il aurait été fier. Peut-être qu’il n’aurait pas fait les défis, mais je sais qu’il les aurait tous lus. Toutes mes croyances, mes façons de faire et de voir la vie, mes convictions et mes attitudes vis-à-vis certaines choses sont dans ce livre. Je désirais lui transmettre du mieux que je pouvais. Je croyais sincèrement que s’il pouvait au moins voir à quel point je l’aimais, à quel point je tenais à lui, qu’il aurait eu plus de courage pour continuer, pour faire des efforts et pour travailler plus fort à se battre pour qu’on soit capable de vivre une belle vie ensemble.

Je réalise maintenant que malgré mes efforts et mes désirs qu’il s’en sorte, que je n’y étais pour rien. Tout dépendait de lui et lui seul.

J’aimais tellement cet homme et je sais que je ne suis pas seule dans ce monde à avoir vécu auprès d’une personne dépendante à l’alcool, une personne dépressive. Je sais qu’on se sent tous impuissants et c’est le sentiment le plus horrible que j’ai vécu dans ma vie.

Je partage ce livre avec le monde aujourd’hui en souhaitant qu’il puisse aider quelqu’un. J’espère pouvoir donner un deuxième souffle à ceux qui voudront bien l’accepter. Hugo n’est plus là aujourd’hui, mais moi, je le suis. Si je peux changer le cours de la vie d’une seule personne, je serai la femme la plus heureuse au monde.

Je ne sais pas où tout cela va mener, mais je sais une chose, et c’est qu’Hugo restera éternellement gravé dans mon cœur. Si cette histoire peut amener quelque chose de positif, ce sera un autre rêve que j’aurai réalisé.